Taille du texte : A- A A+

Prix Irénée

Récompense les 3 meilleurs mémoires de Diplôme d’État en IDF

En savoir plus keyboard_arrow_down

La cérémonie 2016


Les gagnants 2016

1ère place
Céleste ROUSSEAU

Ecole IFMK ENKRE
Directeur de mémoire : Sébastien MARTIN

Pré-étude qualitative sur les troubles musculo-squelettiques liés à l’exécution musicale chez l’étudiant jazz (du Conservatoire National Supérieur de Paris).

5000 €
Voir le mémoire (PDF) chevron_right

Objectifs : La pratique régulière et intensive d’un instrument peut exposer le corps au développement de troubles musculo-squelettiques dits liés à l’exécution musicale (TMEM). De nombreuses études épidémiologiques ont déclaré que plus de 80% des musiciens souffraient au moins une fois dans leur vie de ces troubles. L’objectif de cette pré-étude est de démontrer que la prévention quant à ces TMEM n’est pas suffisante dans les conservatoires (ici celui de Paris) puis d’interroger les étudiants sur ce qu’ils voudraient voir instaurer pour améliorer ce point et les suivre au quotidien.

Méthodes : Une pré-étude a été réalisée sur 20 sujets, étudiants au Département Jazz du Conservatoire National Supérieur de Paris, par le biais d’un entretien au cours duquel ils ont rempli un questionnaire, le MPIIQM, et répondu à 6 questions ouvertes concernant la place de la prévention des TMEM au cours de leurs études.

Résultats : Il a été observé au sein de la population une forte lacune concernant la prévention des TMEM au cours de leurs études. Pour aider à améliorer ce point, les étudiants ont proposé différentes solutions dont majoritairement celle de créer une petite équipe médicale au sein même du involontaire globale du quadriceps et des ischio-jambiers du membre inférieur opéré est diminuée respectivement de 9.6% et 57.2% par rapport au côté dominant du groupe contrôle. Au final, le ratio ischio-jambiers / quadriceps est perturbé en faveur du quadriceps : 77.95% pour le quadriceps après l'opération contre 62.57% pour les sujets sains. La récupération des muscles du genou après l'opération chirurgicale est incomplète : la force des ischio-jambiers est satisfaisante mais n'est plus en lien avec le contrôle involontaire de la contraction (p-value > 0.05).

Discussion : La faiblesse musculaire résulte de l'association de paramètres de force brute et de paramètres neuromusculaires impliquant des boucles de régulations neurologiques, dont l'influence reste floue et imprécise. Cette première étude établit les bases nécessaires à l'exploration des paramètres neuromusculaires dans la biomécanique articulaire du genou après une plastie de type DT4.


2ème place
Amélie KECHICHIAN

Ecole IFMK EFOM
Directeur de mémoire : Florent KRUST

La question du réentrainement à l’effort dans la prise en charge d’une patiente de 37 ans atteinte d’une forme avancée de sclérose en plaque récurrente-rémittente.

3000 €
Voir le mémoire (PDF) chevron_right

Sujet : Mme S est une patiente de 37 ans atteinte d’une sclérose en plaque (SEP) de type récurrente-rémittente diagnostiquée en 2002. Son score EDSS (Expanded Disability Status Scale) est de 6. Elle est mariée, a deux enfants et est en arrêt de travail lors de la prise en charge. Elle est droitière. La perte de force prédominante au membre inférieur gauche associée à la fatigue, aux troubles cérébelleux cinétiques du membre supérieur gauche et aux trouble de l’équilibre limitent Mme S dans ses déplacements, ses activités sportives, professionnelles et de loisirs. Un déconditionnement à l’effort s’installe aboutissant à une majoration de la fatigue, une limitation de son périmètre de marche à 300 m, et petit à petit, à l’apparition de restrictions de vie sociale et familiale.

L’objectif majeur de la prise en charge est d’assurer l’endurance etl’autonomie de Mme S dans ses déplacements grâce à la mise en place d’un réentrainement à l’effort, à l’entretien de la force musculaire du membre inférieur gauche, au travail de l’équilibre et de la marche dans des situations variées. Le travail fonctionnel du membre supérieur vise à faciliter les activités de loisirs, de vie quotidienne et professionnelle.

Enfin, l’éducation et les conseils s’inscrivent dans un objectif global d’amélioration de la qualité de vie de Mme S. Les bienfaits du réentrainement à l’effort sur la fonction musculaire, cardio-respiratoire, sur les paramètres de marche et sur la fatigue des patients atteints de SEP ont été démontrés par de nombreuses études.Un juste-milieu est cependant à déterminer afin d’améliorer la fonctionnalité globale du patient sans aggraver son état de fatigue. Cette question se pose d’autant plus chez des patients ayant un handicap sévère, avec un score EDSS supérieur à 5.

A condition qu’il soit précédé d’une évaluation initiale complète des capacités à l’effort du patient et associé à un programme de renforcement musculaire adapté, le réentrainement à l’effort global intermittent pourrait présenter un certain intérêt chez ces patients, comme cela a déjà été démontré chez les patients ayant un handicap plus faible. La pratique d’une activité physique adaptée et régulière est également nécessaire afin de pérenniser les effets du programme de réentrainement sur le long terme.


3ème place
Quentin LE CORNU

Ecole IFMK SAINT-MICHEL
Directeur de mémoire : F. BILLUART

Étude des propriétés biomécaniques et neurophysiologiques des genoux ligamentaires.

2000 €
Voir le mémoire (PDF) chevron_right

Introduction : Le DT4 induit spontanément des modifications des propriétés biomécaniques et neurophysiologiques des muscles du genou pouvant induire une instabilité de l’articulation du genou. L'objectif de cette étude est d'approfondir la corrélation entre l’évaluation de la récupération de la force musculaire à l’aide d’un dynamomètre isocinétique avec la récupération des propriétés neurophysiologiques des muscles du genou. Notre hypothèse est que l’évaluation de la récupération de la force musculaire à l’aide d’un dynamomètre isocinétique n’est pas un paramètre suffisant permettant évaluer la récupération de la fonction musculaire dans les suites des RLCA.

Matériel & méthode : au total, 6 sujets sont inclus pour valider la méthode d'analyse, répartis en deux groupes, 3 sujets asymptomatiques et 3 sujets opérés. Le protocole se compose de deux questionnaires, d'un test de laximétrie, d'une évaluation dynamométrique et de l'analyse électromyographique d'un drop jump. Une analyse paramétrique est utilisée pour établir des comparaisons entre le membre inférieur dominant des sujets asymptomatiques et le membre inférieur opéré du groupe expérimental.

Résultats : Les sujets expérimentaux ont retrouvé leur niveau activité sportive et professionnelle pré opératoire, récupéré une force musculaire suffisante et décrivent leur genou comme fonctionnellement stable. L'activité conservatoire ou encore celle d’instaurer des cours de prévention obligatoires.

Conclusion : Cette pré-étude conclut à un manque réel en matière de prévention concernant les TMEM au sein d’un des plus grands conservatoires d’Europe et amène à une réflexion concernant les aménagements à instaurer afin d’améliorer la connaissance des étudiants quant à ces problématiques et leur prise en charge éventuelle si de tels troubles venaient à les toucher.


Le mot du président

Le prix Irénée, c'est la reconnaissance des jeunes diplômés.

Les étudiants sont l'avenir, ce sont eux qui feront grandir la profession, qui seront les chercheurs de demain, qui feront de la kinésithérapie une discipline universitaire et une profession médicale à compétence définie. C'est pourquoi il est primordial de les encourager à l'excellence.

Ce prix a également pour but de faire connaitre l’URPS-MK-IDF aux étudiants Franciliens et de promouvoir la recherche sur des thèmes pouvant trouver un rapide écho dans le monde libéral. Une des missions de l'URPS est de promouvoir le Développement Professionnel Continu des kinésithérapeutes libéraux, la publication des mémoires sur le site internet de l’URPS y contribue.


Le jury


La remise des prix

Comment concourir au prix Irénée ?

Ce prix s’adresse aux Kinésithérapeutes pour les mémoires de Diplôme d’État soutenus en 2016 ou 2017 en Île-de-France. Date limite de dépôt des mémoires 15 octobre 2017.

Les mémoires doivent porter sur un sujet lié à la kinésithérapie ambulatoire.

  • Qualité des soins, coordination des soins
  • Permanence des soins, continuité des soins, nouveaux modes d'exercice
  • Prévention, gestion des crises sanitaires, promotion de la santé, éducation thérapeutique
  • Nouveaux outils de communication