Taille du texte : A- A A+

Stratégie numérique 2019-2022

Quel impact pour les kinés ?

En savoir plus keyboard_arrow_down

La ministre de la santé, Agnès Buzyn, a présenté le 25 avril 2019 la feuille de route « Accélérer le virage numérique 2019-2022 ».

Celle-ci sera menée par la délégation ministérielle du numérique en santé, sous la responsabilité du ministère de la santé.
Les propositions de transformations impacteront directement notre quotidien de citoyen, mais également de kinésithérapeute.

 

La stratégie numérique prévoit, à terme, la mise en œuvre de 3 grandes plateformes :

 

  1. L’Espace Numérique en Santé : accessible en ligne et gratuit. Il permettra à chaque usager d’accéder notamment à ses données administratives, son Dossier Médical Partagé, ses constantes de santé, ainsi qu'à de multiples outilsl’ensemble des données relatives au remboursement de ses dépenses de santé, à des outils permettant des échanges sécurisés avec les acteurs du système de santé, à des outils permettant d’accéder à des services de télésanté.
  2. Le Bouquet de Services : accessible en ligne et gratuit. Les professionnels de santé pourront notamment consulter les informations contenues dans le Dossier Médical Partagé des patients, le dossier pharmaceutique, les annuaires (potentiellement le ROR), les e-prescriptions et pourront échanger des informations de manière sécurisée
  3. Le Health Data Hub : Les données de santé financées par la solidarité nationale doivent être mises pleinement au service du plus grand nombre dans le respect de l’éthique et des droits fondamentaux des citoyens. C’est la mission du « Health Data Hub », qui sera une structure issue de la transformation de l’actuel « Institut National des Données de Santé » (INDS).

 

La stratégie numérique prévoit, pour cela, la mise en œuvre de plusieurs services numériques :

  • L’appli Carte Vitale : expérimentation dès l’été 2019
  • Le développement de programmes e-parcours : fin du programme en 2022
  • Le développement de la e-prescription : expérimentation pour les kinés en 2021 et généralisation en 2022
  • Le développement de la e-CPS : premiers tests fin 2019 et expérimentation en 2020
  • Le déploiement de l’Identifiant National de Santé (INS), appelé communément n° de sécurité sociale : phase pilote en 2020
  • Le déploiement de la télésanté (télémédecine pour les auxiliaires médicaux et pharmaciens) : inscription dans la loi à l’été 2019