Taille du texte : A- A A+

COVID-19 : Isolement et arrêts de travail des kinésithérapeutes libéraux

Professionnels de santé libéraux : cas contact, mesures d'isolement, garde d'enfant, vulnérabilité personnelle, symptômes ou test positif Covid ? Retrouvez dans cet article la marche à suivre et les directives concernant l'isolement et les arrêts de travail.

En savoir plus keyboard_arrow_down
printImprimer

COVID-19 : Retrouvez dans cet article la marche à suivre et les directives concernant l'isolement et les arrêts de travail.


Mise à jour : 14/09/2021

  • DANS QUELS CAS S'ISOLER ?
  • CAS CONTACT ET CONTACT TRACING ?
  • ARRÊTS DE TRAVAIL DÉROGATOIRES POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LIBÉRAUX

INDEMNITÉS JOURNALIÈRES ET RÉCAPITULATIF SUR LES MOTIFS D'ARRETS DE TRAVAIL DÉROGATOIRES POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LIBÉREAUX

Indemnités journalières pour garde d’enfants (- 16 ans ou en situation de handicap sans limite d'âge)

Montant : 72€/jour

 

     1. Fermeture d'établissement, de classe ou de section pour cause de Covid-19 :

Dispositif ouvert pendant la période scolaire, et non pendant les vacances.

 

Obtenir un justificatif attestant de la fermeture.

 

Déclarer son arrêt sur le site declare.ameli.fr

 

     2. Enfant identifié comme cas contact :

L'indemnisation est ouverte à un seul des deux parents du foyer, lorsqu'il ne peut pas télétravailler. L'Assurance Maladie délivrera l'arrêt de travail dans le cadre des opérations de Contact Tracing.

 

Dans les deux cas, aucun délai de carence ni de durée maximale de versement.

 

Indemnités journalières pour « vulnérabilité personnelle »

Montant : 72€/jour

 

Transmettre au service declare.ameli.fr, un certificat d’isolement établi par le médecin traitant, attestant que l’on répond à l’une des situations médicales décrites ci-dessous.

À compter du 27 septembre 2021, les critères ouvrant droit à une indemnisation dérogatoire pour vulnérabilité évoluent. Pour être indemnisé, il faut répondre à l’une des trois situations suivantes :

1. Justifier d’un critère de vulnérabilité* à la Covid-19 figurant dans l’avis du HCSP du 29/10/2020 (hors cas des immunodépressions sévères) ET être affecté à un poste de travail où des mesures de protection renforcées ne peuvent être mises en place et où le professionnel est susceptible d’être exposé à de fortes densités virales (ex : services hospitaliers de première ligne ou secteurs Covid-19).

OU BIEN

2. Être atteint d’une immunodépression sévère**, telle que définie par l’avis du 06/04/2021 du Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale et le DGS-Urgent n°2021-52

OU BIEN

3. Justifier d’un critère de vulnérabilité ET justifier, par la présentation d’un certificat médical, d’une contre-indication à la vaccination

Symptômes ou test positif Covid ou cas contact

Montant : 72€/jour (si utilisation de declare.ameli.fr ou identification via Contact Tracing, aucun délai de carence)

 

Procédures et utilisation de declare.ameli.fr : voir les infographies ci-dessus (signes évocateurs Covid, test positif ou contact à risque)

 

Santé Publique France définit les cas d’infection au SARS-CoV-2 (COVID-19) et de contact à risque.

 Les principes généraux sur l'isolement lié à la Covid-19 sur le site de l'Assurance Maladie.

  Covid-19 : dispositif d’indemnisation des interruptions de travail

  Voir la fiche de septembre 2021 sur les indemnisations dérogatoires des arrêts de travail pour Covid-19


Consultez nos autres articles-thématiques :