Taille du texte : A- A A+

Coronavirus - Fil d'information

Mis à jour quotidiennement

En savoir plus keyboard_arrow_down
printImprimer

L’actualité concernant le Coronavirus COVID-19 évolue rapidement.
Nous vous communiquons les dernières informations officielles à ce sujet.


 

Mise à jour - 27/03/2020
 

Prise en charge des indemnités journalières (mise à jour)

L'Assurance Maladie a complété ses mesures de prise en charge, de manière dérogatoire et sans délai de carence, des indemnités journalières des professionnels de santé libéraux, notamment sur la procédure à suivre selon 3 cas de figure : 

  • Professionnels de santé dont le diagnostic d’infection à Covid-19 a été posé cliniquement ou biologiquement.
  • Professionnels de santé dont le confinement à domicile est recommandé (femmes enceintes dans leur 3e trimestre de grossesse ainsi que personnes atteintes de certaines pathologies).
  • Professionnels de santé dont l’arrêt d’activité est lié à des contraintes de garde d’enfant de moins de 16 ans.


De plus, jusqu’au 24 mars dernier les professionnels de santé étaient invités à contacter un numéro d’appel unique (09 72 72 21 12). Cette plateforme n’est désormais plus à contacter. Il vous faudra suivre les procédures décrites ci-dessus suivant la situation dans laquelle vous vous trouvez.

Voir l'article complet ICI

 

 

Mobilisation des volontaires en IDF 

Nous vous en parlions il y a quelques jours : l'ARS Île-de-France a mis en place un dispositif d’appel à volontaires, pour venir en renfort des équipes dans les établissements de santé et médico-sociaux : l’opération #Renforts-COVID.

Plusieurs confrères et consoeurs nous ont remonté une impossibilité de s'inscrire en temps que kinésithérapeute.
Nous avons donc remonté l'information auprès de l'ARS, et
ce souci est désormais corrigé !

>>>>>> renforts-covid.fr <<<<<<

En terme de rémunération : l’aspect contractuel est de la responsabilités des établissements, nous vous invitons donc à vous rapprocher de l'établissement pour toute question concernant la rémunération.

 


 

Mise à jour - 26/03/2020

Appel de l'AP-HP

L'AP-HP recherche des professionnels de santé, dont kinésithérapeutes, disponibles dans les semaines à venir pour renforcer les équipes soignantes.

Si vous êtes intéressé(e), vous pouvez appeler le numéro vert : 0805 280 270, de 08h à 20h.

Voir l'article complet ICI

 





Mise à jour - 25/03/2020

Nouvelles précisions de l'Ordre des kinésithérapeutes

"A compter de mardi 24 mars 2020 et à la suite du renforcement des mesures de confinement, seules les situations d’urgence au sens strict (risque vital ou hospitalisation imminente à éviter) doivent être assurées par les kinésithérapeutes. (...)
Seuls les soins indispensables et utiles pour lutter contre un risque vital ou une hospitalisation imminente peuvent être dispensés par les kinésithérapeutes afin de respecter à la fois les règles impérieuses du confinement et celles visant à réserver les lits d’hospitalisation pour les patients atteints d’une forme grave d’infection au Covid. (...)

Force est de constater que l’absence de masque chirurgical et FFP2 interdit au kinésithérapeute de délivrer ses soins lors de cette épidémie Covid-19 puisqu’il agirait en faisant supporter un risque à son patient et à lui-même ce qui est doublement contraire aux règles visant à lutter contre la propagation du virus.

Nous en appelons donc aux autorités publiques afin qu’elles mettent en œuvre tous les moyens pour remplir leur devoir de protection de la population et donc de ses soignants en mettant à leur disposition tous les matériels prophylactiques nécessaires à une prise en charge sécurisée des patients à leurs domiciles.

Il est évident que dans un tel contexte, l’ordre ne peut pas édicter de doctrine générale et absolue applicable à chaque cas d’espèce et que la décision de prise en charge repose en dernier lieu sur chaque kinésithérapeute qui, en conscience et en fonction des zones d’exposition à risque, de l’état de santé de ses patients et du niveau d’équipement de protection individuelle dont il dispose, est le seul à pouvoir apprécier la balance bénéfice risque d’une intervention au domicile de ses patients dans un contexte de forte contagiosité du virus Covid-19 et d’un taux d’atteinte élevé des professionnels de santé.(...)"

 

Voir l'article complet ICI

 



Mise à jour - 24/03/2020
 

Recommandations de l'AP-HP pour les séances de kiné respiratoire chez les patients COVID-19

L’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) vient de publier, dans un objectif de protection des praticiens en exercice salarié ou mixte, des recommandations pour la réalisation des séances de kinésithérapie respiratoire chez un patient confirmé ou suspect d’infection à Covid-19.

Vous trouverez notamment dans cette fiche : 

- Mesures de protection du personnel (entrée, sortie, équipements…)
- Déroulement des séances de kinésithérapie respiratoire
- En cas d’utilisation d’un in/exsufflateur
- Si le patient est en ventilation spontanée / sous ventilation non-invasive / sous ventilation invasive


Voir la fiche complète ICI



CMK : définition de l’acte prioritaire et non reportable

Suite aux consignes de réserver les actes de kinésithérapie à domicile pour des « patients vulnérables pour lesquels l’arrêt de la kinésithérapie risquerait d’entraîner une aggravation majeure » (voir article du CNOMK),  le collège de Masso-Kinésithérapie a précisé, au travers d’un communiqué de presse,  la définition de « l’acte prioritaire et non reportable », que nous vous communiquons :

« Un acte prioritaire et non reportable en Masso-Kinésithérapie est un acte qui, par son absence de réalisation, risque d’entraîner une hospitalisation ou une perte de chance irréversible pour le patient sur sa récupération fonctionnelle définitive et/ou sur l’entretien de ses capacités fonctionnelles qui pourrait avoir une incidence sur le pronostic vital ou l'espérance de vie, et cela même si des soins de rééducation étaient réalisés ultérieurement.

Un acte prioritaire et non reportable doit toujours être réalisé dans le respect de la sécurité du patient en considérant que le bénéfice obtenu par la réalisation de cet acte est supérieur aux risques. »

Voir le communiqué ICI

 



Mise à jour - 23/03/2020
 

L’ARS valide le recours au télésoin pour la kinésithérapie

Dans le contexte actuel, l’ARS valide le recours au télésoin, par appel vidéo.

Vous pouvez donc, si vous le souhaitez, débuter le télésoin avec la réalisation de séances à distance. 
Les modalités de paiement sont en cours de validation et nous vous les transmettrons dès que celles-ci seront à notre disposition.

Pour rappel, les soins de kinésithérapie restent réservés aux patients pour lesquels l’arrêt des soins risquerait d’entraîner une aggravation majeure.

Ci-dessous l’infographie du Conseil de l’Ordre pour l’organisation des soins de kinésithérapie : 

Prescription du dépistage en laboratoire médical de ville

Il est désormais possible d'être dépisté COVID-19 dans certains laboratoires médicaux de ville, sur prescription médicale (elle peut être adressée par le médecin directement au laboratoire par tout moyen disponible (messagerie,…).

Nous ne disposons pas encore de la cartographie de ces laboratoires ; il est donc recommandé aux kinésithérapeutes éprouvant des symptômes semblant correspondre à ceux du coronavirus, de se rapprocher de leur médecin traitant et de s'informer au niveau local afin d'obtenir les coordonnées des laboratoires en question.

La description des signes cliniques et des facteurs de risque devra accompagner la prescription pour permettre le déclenchement du dépistage par le biologiste afin de vérifier que les indications sont respectées.


"Croix-Rouge chez vous" : Maintenir le lien social des personnes vulnérables isolées

La Croix-Rouge française a mis sur pied un dispositif exceptionnel de conciergerie solidaire : « Croix-Rouge chez vous ».

Toute personne vulnérable confinée en situation d’isolement social peut appeler 7j/7, de 8h à 20h, au numéro national 09 70 28 30 00 pour bénéficier :

  • d’une écoute chaleureuse et rassurante de la part d’un professionnel du soutien psychologique,
  • d’informations fiables sur la situation,
  • de la possibilité de commander des produits de première nécessité (denrées alimentaires, produits d’hygiène et d’entretien, médicaments) que des volontaires de la Croix-Rouge livreront chez elles en toute sécurité dès le lendemain.

Kinésithérapeutes, n'hésitez pas à transmettre l'information aux éventuels patient(e)s ou personnes vulnérables isolé(es) de votre entourage.

 

Association SPS : soutenir les soignants

Actuellement, les personnels soignants sont mobilisés dans la gestion de l’épidémie liée au COVID-19. Ils sont en première ligne, tant pour détecter le virus que pour soigner les personnes malades. 
Il est primordial de soutenir et écouter ces professionnels sur-sollicités et en proie à l’inquiétude, de les accompagner pour qu’ils puissent mener à bien leur mission et travailler dans de bonnes conditions.

L’association SPS (Soins aux Professionnels en Santé), reconnue d’intérêt général, propose son dispositif d’aide et d’accompagnement psychologique : 

• 100 psychologues de la plateforme Pros-Consulte joignables grâce au numéro vert 0 805 23 23 36 et l’application mobile « Asso SPS », 24H/24 et 7j/7

• 1 000 psychologues, médecins généralistes et psychiatres qui composent le réseau national du risque psychosocial, au service des professionnels en santé en souffrance en téléconsultations ou consultations.

 

Il est essentiel que tous les professionnels de santé connaissent ce dispositif, afin qu'ils puissent bénéficier de ce réseau de soutien, et/ou le recommander aux professionnels de santé en souffrance dans leur entourage.

 



Mise à jour - 20/03/2020
 

Mobilisation des volontaires en IDF 

L'ARS Île-de-France met en place dès aujourd’hui un dispositif d’appel à volontaires, pour venir en renfort des équipes dans les établissements de santé et médico-sociaux : l’opération #Renforts-COVID.

Cette initiative a pour objectif de mobiliser l'ensemble des étudiants, professionnels, actifs ou retraités, disposant de compétences répondant aux besoins des établissements. Grâce à une plateforme digitale, ce dispositif permet à tous les étudiants et professionnels de contribuer à la gestion de cette crise, de proposer leurs compétences et de les mettre au service des établissements qui ont exprimé des besoins.

Vous êtes étudiant(e), professionnel(le) ou retraité(e) et vos compétences répondent aux besoins des établissements de santé : vous pouvez soutenir les équipes soignantes. Depuis chez vous, ou au sein d'un établissement, votre mobilisation peut être précieuse.

>>>>>> renforts-covid.fr <<<<<<

En terme de rémunération : l’aspect contractuel est de la responsabilités des établissements, nous vous invitons donc à vous rapprocher de l'établissement pour toute question concernant la rémunération.


 

Prise en charge des indemnités journalières des professionnels de santé libéraux



Dans le cadre de l’épidémie de coronavirus, la question de l’indemnisation des professionnels de santé libéraux amenés à interrompre leur activité en raison de l’épidémie, restait adressée.

L’Assurance Maladie a communiqué des mesures dérogatoires, applicables dans 3 situations :

  • Arrêt de travail pour atteinte par coronavirus.
  • Obligation de respecter une période d’isolement.
  • Obligation de rester à domicile pour garde d’enfant en isolement.
     

Cliquez pour retrouvez le détail de ces mesures


Un nouveau numéro d’appel gratuit est mis en place pour la déclaration des indemnités journalières : 09 72 72 21 12

Par ailleurs, l'Assurance Maladie assure que la facturation par télétransmission en lot dégradé n’impactera pas le versement des aides à la télétransmission.

Plus d'informations ICI.

 



Mise à jour - 19/03/2020
 

Impact économique lié au COVID-19 

- Action des organisations professionnelles pour les indemnités compensatoires liées à la fermeture des cabinets des professionnels libéraux.

Les organisations professionnelles des rééducateurs se sont réunies pour l’indemnisation des professionnels qu’ils représentent.

Sous réserve et dans l’attente d’une officialisation du ministère de l’économie, l’indemnisation des professionnels de santé libéraux ayant pris la décision civique de fermer leur cabinet devrait bien être de 1500 euros, sur base d’un calcul mensuel, pour les professionnels attestant d’une baisse d’au moins 70% de leur activité.

Vous pourrez bénéficier de cette aide à partir du 31 mars, en faisant une simple déclaration sur le site de la DGFiP. Nous ne disposons pas, pour le moment, d'autres informations officielles sur la procédure ou les modalités précises du calcul.

Retrouvez le communiqué ICI.

 


- Chômage partiel pour les salariés – Précisions de l’Union Nationale des Professions Libérales.

Compte tenu des circonstances exceptionnelles liées à l’épidémie de coronavirus, le gouvernement a aménagé́ le dispositif d’activité́ partielle de manière rétroactive.

Si vous êtes employeur, vous pouvez adresser vos demandes d’indemnisations au titre des heures chômées, à compter du 1er mars 2020.
Mesure de soutien et contacts utiles pour les entreprises impactées par le coronavirus : informations du ministère des finances.

Retrouvez le communiqué ICI.


 

Délivrance des masques en ville : 6 masques/semaine par kinésithérapeute. 

La disponibilité des masques chirurgicaux ou FFP2 reste sous tension. Les pharmaciens d’officine sont dans l’obligation de respecter des conditions strictes de délivrance et de traçabilité des masques distribués aux professionnels.

 L’Ordre des pharmaciens a partagé la lettre réseau précisant ces obligations :

 « Pour les kinésithérapeutes : 6 masques par semaine et par professionnel, chirurgicaux ou aux normes FFP2 selon les indications et les disponibilités, pour la réalisation des actes prioritaires et non reportables ».

Voir l'intégralité de la lettre réseau.

 

Tout savoir sur le juste port du masque

Le REPIAS (Réseau de Prévention des Infections Associées aux Soins)) a élaboré une fiche où vous pourrez retrouver :

• Mode de transmission du Covid-19
• Indications et règles de port des masques chirurgicaux et des masque de type FFP


Cliquez pour afficher en plein écran :



Débordement de la réserve sanitaire : attendez une semaine avant de vous inscrire

Vous avez été nombreux à nous signaler l’impossibilité de vous inscrire sur la réserve sanitaire.

Le site reserve.sanitaire.fr est en phase de saturation, signe de la volonté du plus grand nombre de se mobiliser et de faire preuve de solidarité.

Les responsables de la réserve sanitaire confirment que les kinésithérapeutes pourront être mobilisés en deuxième ligne. Dans la phase actuelle, ils se concentrent sur les inscriptions des personnes mobilisés en première ligne, et nous demandent, afin de ne pas saturer le site,
d’attendre une semaine avant de s’inscrire.

Merci à tous pour votre engagement !



Véhicules de professionnels de santé : en dehors de vos déplacements, conservez votre caducée.

Nous avons été informés de professionnels de santé retrouvant leur véhicule fracturé, en ayant laissé leur caducée apparent. Ces effractions avaient sans doute pour objectif de voler des masques ou autres produits, supposés présents dans les véhicules.

Par mesure de précaution, nous vous invitons donc à laisser votre caducée apparent, uniquement lorsque vous êtes en train de circuler. Veillez à le conserver avec vous lorsque vous quittez votre véhicule, et ne laissez aucun matériel visible.


 



Mise à jour - 18/03/2020
 

URSSAF : Mesures d'accompagnement 

L'URSSAF a annoncé les mesures suivantes : 

L'échéance mensuelle du 20 mars 2020 ne sera pas prélevée. Dans l’attente de mesures à venir, le montant de cette échéance sera lissé sur les échéances ultérieures (avril à décembre 2020).

En complément de cette mesure, vous pouvez solliciter :
- L'octroi de délais de paiement, y compris par anticipation. Il n’y aura ni majoration de retard ni pénalité.
- Un ajustement de votre échéancier de cotisations pour tenir compte d’ores et déjà d’une baisse de vos revenus 2020, en réestimant votre revenu sans attendre la déclaration annuelle. 

Toutes les infos ici 

 

CARPIMKO : Suspension des prélèvements de cotisations entre le 15 mars et le 30 avril

La Carpimko a annoncé les mesures suivantes pour accompagner les auxiliaires médicaux (dont les kinésithérapeutes) :

Les prélèvements de cotisations sont suspendus entre le 15 mars et le 30 avril, quelle que soit la périodicité de paiement retenue, si vous réglez vos cotisations par prélèvement automatique. Les montants de ces échéances seront reportés sur les mois de novembre et décembre 2020.
En fonction de l’évolution de la situation, cette mesure sera susceptible d’être renouvelée pour les échéances du mois de mai 2020.

Aucune pénalité ou majoration de retard ne sera appliquée. Les droits au Régime Invalidité et Décès sont maintenus. Si vous réglez vos cotisations hors prélèvement automatique, vous pouvez ne pas tenir compte de la demande d’acompte due au 31 mars.

Ces dispositions s’appliquent sans condition et sans démarche de votre part. Afin de permettre à la CARPIMKO de répondre aux autres demandes urgentes, merci de ne pas contacter leurs  services.

Toutes les infos ICI

 

Demande de délai de paiement ou de remise d’impôt - difficultés liées au COVID-19

Voici le modèle de fiche à remplir pour toute demande de délai de paiement ou de remise d'impôt.
 


 



Mise à jour - 17/03/2020
 

Fermeture des cabinets et prises en charge à domicile

A la suite des annonces du président de la République, et devant la nécessité absolue de contenir la propagation trop rapide de l’épidémie de Covid-19, le Conseil national de l’ordre en appelle au civisme et à la solidarité et demande aux kinésithérapeutes de fermer leurs cabinets à compter de mardi 17 mars 2020 12 heures, et de prendre en charge uniquement à domicile les patients vulnérables pour lesquels l’arrêt des soins risquerait d’entraîner une aggravation majeure. Voir l'intégralité du communiqué ici.


Arrêté du 16 mars précisant les modalités de distribution des masques par les pharmacies d’officine

Des livraisons de masques issus du stock national sont attendues d’ici demain, à jeudi, dans les pharmacies d’officine. Ces stocks seront étiquetés et réservés pour les professionnels listés dans l’arrêté.

Sur présentation d’un justificatif de votre qualité de kinésithérapeute, vous pourrez obtenir, gratuitement des boîtes de masques auprès des pharmaciens d’officine. Comme vous le savez tous, la gestion des stocks doit absolument être optimisée, nous vous invitons à demander les quantités qui vous strictement nécessaires, et à ne pas sur-stocker. Retrouvez l’intégralité de l’arrêté ici.



Vos déplacements pendant le confinement

Suite aux annonces du président de la République le lundi 16/03 concernant les déplacements, assurez-vous d'être toujours muni(e) d'un justificatif prouvant que vous êtes kinésithérapeute en déplacement professionnel. 
> Obtenir votre carte professionnelle ordinale


Et pour vos déplacements personnels (ex. déplacements pour effectuer des achats de première nécessité), soyez toujours muni(e)s de l'Attestation de Déplacement Dérogatoire dûment remplie et signée. 



Guides à destination des professionnels de santé

Nous avons reçu hier soir le dernier MINSANTE, de la part de l’ARS Île-de-France ; nous vous relayons les dernières informations communiquées et rédigées au travers d’un guide de préparation à la phase épidémique de Covid-19, et d'un guide de lignes directrices pour la prise en charge en ville des patients Covid-19.

> Guide de préparation à la phase épidémique de Covid-19

> Les lignes directrices pour la prise en charge en ville des patients Covid-19


Ces documents contiennent de nombreuses informations, notamment :

La stratégie de diagnostic épidémiologique
A retenir que, en phase épidémique, les patients présentant des signes de Covid-19 ne sont plus systématiquement classés et confirmés par test biologique. L’examen clinique devient majeur dans l’identification et la bonne orientation des patients Covid-19.
Seules certaines catégories de personnes seront testées, notamment tout professionnel de santé présentant des symptômes évocateurs de COVID-19.
 

L’organisation du suivi des patients en ville
- Principes communs à la ville
- Typologies de patients pris en charge par la ville et modalités associées :
           - Patient en auto-surveillance : auto-surveillance stricte ou avec programmation d’une consultation / Auto-surveillance avec programmation d’une consultation de suivi à J6-J8
           - Patient avec suivi médical
           - Patient avec suivi renforcé à domicile par les infirmiers (sur prescription médicale)
           - Patient suivi en HAD (sur prescription médicale)
 

Critères de guérison
- Un patient pourrait être considéré comme guéri 48h après la disparition des symptômes.
- Les personnes éligibles au diagnostic par PCR pourront faire l’objet d’un test PCR, 48h après la disparition des symptômes, pour confirmer la guérison.
 

Dispositifs de prise en charge des patients sans médecin traitant et situations équivalentes
Un travail spécifique sur ce sujet est à conduire au niveau des ARS et l’assurance maladie, avec les représentants des professionnels de santé. Les mesures prises pourraient s’appuyer sur le dispositif ci-dessous :
- Référencement préalable des médecins de ville du territoire susceptibles d’être contactés
- Orientation des patients sans médecin traitant ou sans médecin traitant disponible : Appel SAMU-15 pour premier entretien ; si absence de signes de gravité, bascule sur plateforme mise en place par l’Assurance Maladie.
- Mécanismes de renfort des ressources territoriales mobilisables : étudiants en santé, retraités sans activité et médecins sans activité, médecins de service public (PMI, santé scolaire…), ressources internes à l’Assurance Maladie, réserve sanitaire.
 

Fiche pratique
Destinée aux médecins de ville,
elle pourra vous apporter des pistes en tant que kinésithérapeute pour identifier et prendre en charge un patient suspect Covid-19.








Annexes
Annexe 1 : orientations pour l’organisation des cabinets de ville en phase épidémique
Annexe 2 : lignes directrices de la (télé) consultation et de l’interrogatoire d’un patient « cas possible » présentant une infection respiratoire dans un contexte d’épidémie à COVID-19
Annexe 3 : Suivi en téléconsultation d’un patient présentant une infection respiratoire à COVID-19
Annexe 4 : Suivi à domicile par un IDE (en cours d’élaboration)
Annexe 5 : Prise en charge en hospitalisation à domicile (HAD)
Annexe 6 : Dispositif d’orientation des patients sans médecin traitant ou dont le médecin traitant n’est pas disponible
Annexe 7 : Cadre juridique et financier de la réquisition
Annexe 8 : Exemple de consignes à donner aux patients pris en charge à domicile
Annexe 9 : Consignes d’hygiène à destination des patients pour affichage en salle d’attente (en cours d’élaboration)
Annexe 10 : Consignes d'hygiène du cabinet médical (en cours d’élaboration) Annexe 11 : Consignes arrêt de travail (en cours d’élaboration)
Annexe 12 : Connaître le virus : SARS-CoV (en cours d’élaboration)


 

Liens utiles et documents de référence

- Suivi de la situation internationale et analyse de risque : 
Site de l’OMS
Site de l’ECDC
Site de Santé publique France

 - Définition de cas et suivi des contacts : 
Site de Santé publique France

- Diagnostic virologique :
Site du CNR des virus respiratoires (y compris la grippe)
Site de la CIBU
Site de la Société française de microbiologie

 - Prise en charge des patients et mesures d’hygiène :
Site de la mission nationale COREB
Site de la Société de pathologie infectieuse de langue française
Site de la Société de réanimation de langue française
Site de Société française d’hygiène hospitalière

- Éléments de langage et FAQ :
Site du Ministère des Solidarités et de la Santé

- Espace d’informations partagées (DGS / ARS) « SYMBIOSE »
Ressources documentaires telles que : les messages MINSANTE, MARS et DSG-Urgent, les points de situation du CCS, les documents relatifs à la définition de cas, la conduite à tenir et l’hygiène hospitalière. Cet espace est amené à évoluer, à l’aide notamment de vos retours.


 



Mise à jour - 16/03/2020
Sources : Ministère de la Santé et des solidarités / Ordre des kinésithérapeutes


Droit de visite dans les EHPAD :
La kinésithérapie respiratoire maintenue ainsi que les soins indispensables, sous réserve du strict respect des mesures barrière.
 

Les consignes concernant les droits de visite et de sortie dans les EHPAD, ont été précisées par le ministère de la Santé.
 
Plus précisément, pour les professionnels de santé, voici ce que la communication précise :
 
« S’agissant des professionnels, les interventions pouvant faire l’objet d’un report sans incidence sur l’état de santé du résident doivent être reportées. La télémédecine est privilégiée quand il est possible de la mettre en place. Comme prévu dans les textes, en cas d’urgence, comme c’est le cas avec l’épidémie COVID-19, le médecin coordonnateur peut se substituer au médecin traitant dans toutes ses missions.
 
Ainsi, seules les interventions des professionnels de santé strictement indispensables au regard de l’état de santé des résidents sont maintenues (ex : kinésithérapie respiratoire), sous réserve d’un strict respect des gestes barrières. »

 

Retrouvez l’intégralité de la communication ici.