Taille du texte : A- A A+

Coronavirus - Communiqués officiels

En savoir plus keyboard_arrow_down
printImprimer

L’actualité concernant le Coronavirus COVID-19 évolue rapidement.
Nous vous communiquons les dernières informations officielles à ce sujet.



BON A SAVOIR : Les informations présentes dans cet article ont été récemment ré-organisées.
Si vous ne trouviez pas l'information recherchée, consultez nos articles-thématiques :

 

Mise à jour - 28/05/2020
 

COVID-19 : POINT DE SITUATION A CE JOUR

L’ARS  IDF nous a communiqué le point de situation régional, datant du 25 mai et synthétisant :

  • Les données d’appel au SAMU, de part de passage aux urgences, d’hospitalisation et de décès en établissement de santé, le nombre de nouveaux cas et de décès en EHPAD ; ainsi que le nombre de situations relevant du « contact tracing ».
    • Notamment :
      • 3,1 % de part de passage aux urgences pour suspicion COVID (moyenne sur 7 jours glissants)
      • 59,5% de taux d’occupation pour les lits de réanimation.

         
  • L’évolution régionale , depuis le 19 mars, du nombre de patients hospitalisés pour COVID :
    • En secteur conventionnel et en soins critiques, après un pic atteint sur la première quinzaine du mois d’avril :
      • Baisse d’environ 60% en secteur conventionnel
      • Baisse d’environ 74% en soins critiques
    • En SSR : plateau depuis la fin avril (3313 patients en SSR à la date du 25 mai)

       
  • Un bilan par département, pour le nombre de patients hospitalisés en secteur conventionnel et en réanimation :
    • L’ensemble des départements connaissent une nette diminutionParis restant le plus touché.


Voir le document complet ICI
 

 

 

Mise à jour - 19/05/2020
 

MESURES DU CONSEIL REGIONAL IDF : ELIGIBILITE DES KINESITHÉRAPEUTES AU FONDS D’EQUIPEMENT D’URGENCE ET A LA CENTRALE REGIONALE D’ACHAT

Nous avons reçu hier un courrier de Madame Valérie Pécresse, présidente du Conseil Régional d’Île-de-France, confirmant les décisions prises par la région pour soutenir les kinésithérapeutes franciliens :

  • Élargissement du fonds de solidarité santé aux kinésithérapeutes, qui pourront en faire la demande après la tenue de la prochaine commission permanente.
    Actuellement réservé aux médecins, infirmiers, sages-femmes et aux structures collectives de soins de premiers secours, ce fonds est une aide d’urgence pour les dépenses d’équipements en lien avec la crise Covid-19 (achat de matériel de protection, d’équipement du cabinet, de matériel informatique pour le télésoin).
    Montant de l'aide : un maximum de 5000€ par professionnel de santé.
    Toutes les informations ICI
     
  • Centrale d’achat régionale : les kinésithérapeutes peuvent désormais bénéficier des marchés négociés par la région pour l’achat de masques et autres éléments de protection.
    Voir la plateforme ICI

    Les commandes sont conditionnées à une quantité minimale de 2500 masques. Bien que ce seuil soit trop important pour un kinésithérapeute exerçant seul, nous pensons néanmoins que cette option pourrait être intéressante pour des cabinets qui seraient prêts à regrouper leurs achats.

 
Voir le courrier complet ICI

 



Mise à jour - 29/04/2020
 

COMMUNIQUÉ : Précisions sur la reprise d'activité en IDF

Vous avez été nombreux(ses) à participer à notre Facebook Live de vendredi 24/04 : merci à tous !

Nous avions promis un document récapitulatif de nos échanges.
Depuis vendredi, l’actualité a de nouveau évolué, notamment avec la parution des recommandations de l’Ordre pour la reprise progressive de l’activité dans les cabinets de kinésithérapie.

Retrouvez ICI notre communiqué du 27 avril.

Dans l’attente des précisions attendues, et dans le but de vous transmettre des informations validées, nous reprenons donc dans la communication ci-dessous, les éléments dont nous avons connaissance, à ce jour, et nous vous transmettons les points pour lesquels nous sommes en attente de précisions et/ou de retours officiels.

Voir le document récapitulatif complet


 



Mise à jour - 27/04/2020
 

COMMUNIQUÉ : Précisions sur la reprise d'activité en IDF

Comme l'a communiqué le Conseil national de l'Ordre des kinésithérapeutes le samedi 25 avril, les kinésithérapeutes peuvent reprendre progressivement une activité dans leur cabinet. Comme cela a également été précisé, les recommandations revêtent un cadre général.

Pour vous accompagner spécifiquement en Île-de-France, le Conseil régional de l'Ordre, l’URPS Kiné IDF et les syndicats travaillent de concert en lien avec l’ARS IDF pour envisager toutes les situations de reprises d’activité dans les cabinets et les moyens disponibles pour y parvenir.

Voir notre communiqué commun ci-dessous :

 

 



Mise à jour - 22/04/2020
 

Appel à projets : recherche en soins primaires

Vous avez un projet de recherche en soins primaires ? 

L’appel à projets lancé par le GIRCI Île-de-France en décembre dernier avec le soutien de l’ARS IDF, est désormais ouvert prioritairement aux thématiques COVID-19 en raison de la crise sanitaire actuelle.
La date limite de dépôt des projets est le
4 mai 2020 à 23h59.

Qui peut proposer un projet ?
Tous les investigateurs régionaux (médecins généralistes, infirmiers, kinésithérapeutes, sages-femmes, pharmaciens, dentistes, etc.) exerçant en cabinet médical, maison de santé pluriprofessionnelle (MSP), centre de santé, établissement de santé, quel qu’en soit le mode d’exercice (salarié ou libéral), unité de recherche, CPTS, institut de recherche, société savante, etc.

Plus d’informations sur le site du GIRCI IDF

 

 



Mise à jour - 16/04/2020
 

Lettre aux kinésithérapeutes d'IDF : point sur la situation

La crise sanitaire du coronavirus impacte l’ensemble de notre société. Face à cela, vous avez, dans une large majorité, suivi la recommandation ordinale de fermeture des cabinets ; limitant votre activité à la réalisation des soins prioritaires et non reportables, à domicile. (...)

Aujourd’hui, la situation en Ile-de-France évolue. Les demandes de soins de kinésithérapie reviennent. La profession est appelée à y répondre. Vous pouvez, dès à présent, après contact avec la direction, et dans le respect des gestes barrière et des protocoles locaux, reprendre votre activité en EHPAD.

Voir l'intégralité du courrier