Taille du texte : A- A A+

Bronchiolite du nourrisson : mobilisons-nous !

L’URPS Médecin Île-de-France et l’URPS Kiné Île-de-France, avec le soutient des autres URPS d'Île-de-France, souhaitent attirer votre attention sur l’augmentation significative des cas de bronchiolite du nourrisson.

En savoir plus keyboard_arrow_down
printImprimer

L’URPS Médecin Île-de-France et l’URPS Kiné Île-de-France, avec le soutien des autres URPS d'Île-de-France, souhaitent attirer votre attention sur l’augmentation significative des cas de bronchiolite du nourrisson. L’épidémie a commencé plus tôt que prévu, est plus forte et touche de plus en plus d'enfants en Île-de-France.

Les recommandations de la Haute Autorité de Santé de novembre 2019 ont entraîné une réduction des prescriptions de kinésithérapie respiratoire chez le nourrisson. Or ces recommandations ne concernaient que des enfants hospitalisés présentant des bronchiolites sévères, ce qui représente une très faible proportion des cas.

Par ailleurs, un grand nombre d’études récentes démontrent la réelle plus-value d’une prise en charge de ces jeunes enfants en kinésithérapie de ville. (cf bibliographie)

La prise en charge ambulatoire de ces jeunes enfants étant devenue insuffisante, les urgences hospitalières franciliennes commencent à être submergées par des cas de bronchiolites sans critère de gravité ou de gravité modérée, ainsi que par des parents affolés par l’état de santé de leurs enfants. 

Afin de gérer au mieux cette vague épidémiologique montante et de préserver l’efficience des services d’urgences, il est nécessaire de mobiliser les kinésithérapeutes libéraux. L’accompagnement de ces jeunes patients et de leurs parents doit être basée sur une équipe médecins et kinésithérapeutes de ville, en lien avec les autres professionnels de santé.

Pour rappel, le rôle du kinésithérapeute s’articule autour de 5 axes

  • RASSURER et INFORMER les familles au sujet de la bronchiolite et des conduites à tenir
  • APPRENDRE les techniques de mouchage et donner des conseils de prévention
  • SURVEILLER l’état clinique des jeunes enfants
  • HIÉRARCHISER les cas de bronchiolites en fonction de leur gravité pour éviter l’engorgement des services d’urgences et des cabinets médicaux
  • UTILISER des techniques de désencombrement bronchique si cela est nécessaire sur le plan clinique


L’URPS Kiné IDF et l’URPS Médecin IDF vous proposent une affiche pour vos cabinets afin de sensibiliser les patients aux bénéfices de ces soins.

▼ Télécharger l'affiche en cliquant sur l'image ci-dessous. ▼

Pour votre information, les permanences de soins non programmées des week-end et jours fériés ont déjà commencé dans les deux réseaux de garde franciliens :

Le réseau Bronchiolite Île-de-France (ARB) 
https://www.reseau-bronchio.org
Téléphone : 0820 820 603

 

Le Réseau Kinésithérapie Bronchiolite Essonne (RKBE) 
https://www.rkbe.fr
Téléphone : 0810 817 812