Taille du texte : A- A A+

COVID-19 : Les dernières informations pour les kinésithérapeutes

Kinésithérapeutes : continuité des soins, activités dérogatoires, mesures économiques ? Retrouvez toute votre actualité.

En savoir plus keyboard_arrow_down
printImprimer

Consultez nos autres articles-thématiques :

 

COVID-19 : Retrouvez toute l'actualité et toutes les informations applicables aux kinésithérapeutes.

 

À LA UNE : VACCINATION POUR LES PLUS DE 55 ANS, VACCIN JANSSEN®, RAPPELS...

Mise à jour : 13/04/2021
 

Avec l’arrivée de plus grandes quantités de doses de vaccins, et la disponibilité à venir du vaccin Janssen®, la cible vaccinale évolue :

 Désormais, la vaccination est ouverte à toutes les personnes de plus de 55 ans, sans condition de comorbidités associées, ou de risque de forme grave d’infection au SARS-CoV-2.

Les modalités de rappel s’affinent elles-aussi :

 Le vaccin AstraZeneca® étant réservé aux personnes de plus de 55 ans, les personnes de moins de 55 ans ayant reçu une première dose d’AstraZeneca® sont invitées à effectuer leur rappel avec un vaccin à ARNm (Pfizer® ou Moderna®).

 Pour le vaccin Janssen®, une seule dose sera nécessaire.

 Pour AstraZeneca® et pour Pfizer® le délai entre deux doses est allongé et passe à :

  • 12 semaines pour AstraZeneca®
  • 6 semaines pour Pfizer® ou Moderna® sauf pour les personnes sévèrement immunodéprimées :
    • Selon l’avis du médecin coordonnant la vaccination, le délai entre deux doses pourra être maintenu à 28 jours.
    • Une troisième dose, administrée 4 semaines après la seconde injection (ou au plus tôt si ce délai est dépassé), est également indiquée.

 Pour les personnes ayant eu une infection au SARS-CoV-2 : une seule dose de vaccin dans un délai de 3 à 6 mois après l’infection (idéalement, se rapprochant de 6 mois).

 

Récapitulatif sur les publics cibles ? Modalités de rappel ? Savoir où et comment se faire vacciner ?...
Retrouvez toutes les informations sur notre blog :

 

 

À LA UNE : GARDE D'ENFANTS, BULLETIN ÉPIDÉMIOLOGIQUE, VACCINATION ET PUBLIC CIBLE...

Mise à jour : 08/04/2021
 

KINÉSITHÉRAPEUTES, PROFESSIONNELS INDISPENSABLES À LA GESTION DE CRISE : QUELLES POSSIBILITÉS POUR LA GARDE DE LEURS ENFANTS ?

Les masseurs-kinésithérapeutes étant considérés comme des professionnels de santé indispensables à la gestion de crise, ils doivent pouvoir bénéficier de solutions.

Consultez les mesures concernant les enfants de 0 à 3 ans, ainsi que celles applicables pour les enfants de 3 à 16 ans à l’école ou au collège sur notre blog.
 


 

À noter que, En cas de difficulté, ils peuvent signaler leur besoin d’accueil pour leurs enfants de moins de 16 ans sur le site monenfant.fr.

 

BULLETIN ÉPIDÉMIOLOGIQUE : POINT DE SITUATION AU 6 AVRIL

Indicateurs régionaux, départementaux, part des variants, évolution sur les 2 derniers mois glissants


  Cliquez ici pour consulter l’intégralité du bulletin épidémiologique


 

VACCINATION : MISE À JOUR DES PUBLICS CIBLES

Personnes de moins de 70 ans, femmes enceintes, indication du vaccin AstraZeneca® pour les personnes de moins de 55 ans… Le ministère de la Santé a mis à jour les publics cibles pour la vaccination contre la Covid-19.

Découvrez les tableaux récapitulatifs sur notre blog :

 

 

13 ET 14 MARS 2021 : OPÉRATION DE DÉPISTAGE RENFORCÉS DANS LES LABORATOIRES DE VILLE

Mise à jour : 11/03/2021

La Direction de la Veille et de la Sécurité Sanitaire de l'ARS Île-de-France nous a informés, ce jour, de la mise en place, durant ce week-end du 13 et 14 mars, d'une opération de dépistages renforcés par via les laboratoires d'analyses médicales.

 

Ainsi, il est possible que certains laboratoires de ville se tournent vers les kinésithérapeutes pour leur demander un renfort sur les prélèvements naso-pharyngés. Ceux d'entre-vous qui le souhaitent, s'ils sont formés et habilités, pourront donc y répondre. La cotation de l'acte s'effectuera selon les modalités déjà en place : AMK 4,54.

 

Cliquez-ici pour voir notre article sur les prélevements naso-pharyngés.

 

À LA UNE : VACCINATION ET DERNIER BULLETIN ÉPIDÉMIOLOGIQUE

Mise à jour : 09/03/2021
 

VACCINATION : RAPPEL DES INFORMATIONS UTILES ET GRAND PUBLIC
 

Suite à certaines questions reçues, nous vous rappelons que tout professionnel de santé de ville, avec ou sans comorbidités, a la possibilité de se faire vacciner, quel que soit son âge.

Comment se faire vacciner ? Où prendre rendez-vous ? Retrouvez toutes les informations utiles dans notre article :

Nous sommes conscients des difficultés rencontrées (sur certains secteurs) pour la prise de rendez-vous. Cette problématique est partagée avec les autorités de santé et le maximum est fait pour fluidifier la situation.

Par ailleurs, le Ministère de la Santé a élaboré une fiche pour répondre aux questions concernant la vaccination pour le « Grand Public », fonction de l'âge et de l'état de santé.

 

 

COVID-19 : DERNIER BULLETIN ÉPIDÉMIOLOGIQUE DE L’ARS ÎLE-DE-FRANCE

Dans ce bulletin de l’ARS IDF du 8 mars, vous trouverez l’ensemble des indicateurs utiles au suivi de l’épidémie en Île-de-France. Ceux-ci sont déclinés, au niveau régional et départemental, sur la dernière semaine glissante et sur les 2 derniers mois.

 

 De plus, deux nouvelles données apparaissent dans ce bulletin, nous apportant des précisions concernant la part des variants britannique, sud-africain et brésilien au niveau régional ainsi que sur l'état d'avancement de la vaccination.

 

  

  Cliquez ici pour consulter l’intégralité du bulletin épidémiologique

 

 

À LA UNE : MISE À JOUR DE LA STRATÉGIE VACCINALE RÉGIONALE ET BULLETIN ÉPIDÉMIOLOGIQUE

Mise à jour : 04/03/2021
 

STRATÉGIE VACCINALE EN ÎLE-DE-FRANCE : POINT DE SITUATION
 

  • Spécialités pharmaceutiques sur le marché ?
     
  • Comprendre les modes d’action des vaccins ?
     
  • Connaître les différences dans les modalités d’administration et les conditions de stockage ?
     
  • Connaître les populations cibles ?
     
  • Où se faire vacciner ?
     
  • Comment prendre rendez-vous ?

 

Retrouvez toutes les réponses, des outils pédagogiques et les documents officiels sur la vaccination dans notre article :

 

COVID-19 : DERNIER BULLETIN ÉPIDÉMIOLOGIQUE DE L’ARS ÎLE-DE-FRANCE

Dans ce bulletin de l’ARS IDF du 3 mars, vous trouverez l’ensemble des indicateurs utiles au suivi de l’épidémie en Île-de-France. Ceux-ci sont déclinés tant, au niveau régional que détaillés à l’échelon de chaque département, sur la dernière semaine glissante et sur les 2 derniers mois.

Vous trouverez également une synthèse des indicateurs de suivi au niveau national, avec un focus sur les régions les plus touchées.

 

 

  Cliquez ici pour consulter l’intégralité du bulletin épidémiologique


 

 

À LA UNE : MISE À JOUR DES MESURES D’ISOLEMENT ET BULLETIN ÉPIDÉMIOLOGIQUE

Mise à jour : 24/02/2021
 

MESURES D’ISOLEMENT RENFORCÉES POUR FAIRE FACE AUX VARIANTS DU SARS-CoV2

La forte progression de la diffusion des variants du SARS-CoV2 sur le territoire national entraine une mise à jour des mesures d’isolement et de quarantaine pour les cas confirmés, probables et les contacts à risque au sein du foyer et hors foyer. Découvrez ces mesures détaillées ci-dessous.
 

▶ Cas confirmés symptomatiques et probables* ?

La durée d’isolement passe à 10 jours pleins, et ce à partir de la date du début des symptômes.

⚠ A l’issue des 10 jours d’isolement, en cas de fièvre persistante, l’isolement doit être maintenu pendant 48h après la disparition de la fièvre.

* Un cas probable est une personne qui présente des signes cliniques et de signes visibles en tomodensitométrie thoracique évocateurs de Covid-19. (Voir la définition de Santé Publique France)
 

▶ Cas confirmés asymptomatiques ?

Isolement de 10 jours à partir de la date du prélèvement positif.

En cas d’apparition de symptômes évocateurs de la Covid-19, la période d’isolement est allongée de 10 jours à partir de la date de leur apparition.

⚠ Pour les cas confirmés, la fin de l’isolement n’est plus conditionnée à la réalisation d’un test de sortie.
 

▶ Cas contacts à risque :

  • Avec une personne hors du foyer :

Test antigénique à réaliser immédiatement et test antigénique ou RT-PCR à J7 du dernier contact.

⚠ Le premier test, s’il est négatif, ne lève pas la quarantaine de la personne contact mais sert à déclencher la procédure de contact tracing

Durée de l'isolement : • Reste à 7 jours après le dernier contact.

 • Prend fin à compter de l’obtention d’un test négatif à J7 et en l’absence de symptômes évocateurs de la Covid-19.

 

  • Avec une personne au sein du foyer :

Test antigénique à réaliser immédiatement.

Durée de l'isolement : après obtention, en l’absence d’isolement, d’un second test négatif (antigénique ou RT-PCR) réalisé 7 jours après la guérison du cas confirmé.
 

▶ Conduite à tenir à la sortie de l’isolement :

Pour l’ensemble des situations, la fin de l’isolement doit s’accompagner d’un port rigoureux du masque chirurgical ou grand public de filtration supérieure à 90%, et du strict respect des gestes barrières et de la distanciation physique pendant 7 jours suivant la levée de l’isolement, en évitant les personnes à risque de forme grave de Covid-19, et, pour les personnes concernées, en favorisant dans la mesure du possible le télétravail

  DGS-URGENT n°2021-20

 

Plus d'informations sur notre blog :

 

COVID-19 : DERNIER BULLETIN ÉPIDÉMIOLOGIQUE DE L’ARS ÎLE-DE-FRANCE

Dans ce bulletin de l’ARS IDF du 23 février, vous trouverez l’ensemble des indicateurs utiles au suivi de l’épidémie en Île-de-France. Ceux-ci sont déclinés tant, au niveau régional que détaillés à l’échelon de chaque département, sur la dernière semaine glissante et sur les 2 derniers mois. Vous trouverez également une synthèse des indicateurs de suivi au niveau national, avec un focus sur les régions les plus touchées.

 

⚠ Les données nationales sont arrêtées au 15 février et les données régionales au 20 février.

 

  Cliquez ici pour consulter l’intégralité du bulletin épidémiologique
 

 

À LA UNE : ISOLEMENT, VACCINATION, FONDS D'ENTRAIDE DU CNOMK, BULLETIN ÉPIDÉMIOLOGIQUE, RENFORTS...

Mise à jour : 16/02/2021
 

SUSPENSION DE LA DÉROGATION A L’ISOLEMENT POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ TESTÉS POSITIFS AU SARS-CoV-2

Dans le contexte actuel de forte diffusion des variants, un professionnel de santé testé positif par RT-PCR au SARS-CoV-2 doit désormais être isolé pour une période de 7 jours après le test. Cette directive suspend donc la dérogation jusqu’alors accordée.

   Voir avis du Haut Comité de Santé Publique

Si le test RT-PCR révèle la présence d’un variant, la durée d’isolement passe à 10 jours. La reprise de l’activité ne pourra se faire qu’après obtention d’un nouveau test RT-PCR négatif et l’absence de fièvre depuis plus de 48h.

 

Plus d'informations sur notre blog :

 

ORGANISATION DE LA VACCINATION PAR ASTRAZENECA® : PRÉCISIONS

A compter du 25 février, le vaccin AstraZeneca® pourra être administré aux personnes de 50 à 64 ans avec comorbidités par les médecins généralistes volontaires.

L'approvisionnement des médecins généralistes se fera via les pharmacies d'officines de leur choix.

L'ouverture aux personnes de 50 à 64 ans sans comorbidités aura lieu courant mars selon des canaux diversifés (médecins, IDE, sages-femmes, pharmacies d'officines).

 

Consultez l'intégralité de notre article :

 

SUPPORTS D'INFORMATION DU MINISTERE DE LA SANTÉ

Le Ministère de la Santé a élaboré des fiches pour répondre aux questions concernant : les informations générales sur la vaccination, la prise de rendez-vous, le parcours en centre de vaccination ... Découvrez-les et n'hésitez pas à les afficher dans votre cabinet !

 

FONDS D'ENTRAIDE DU CNOMK POUR LES KINÉSITHÉRAPEUTES REMPLAÇANTS

​​​​​​Le Conseil National de l'Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes (CNOMK) a ouvert son fonds d'entraide pour les kinésithérapeutes remplaçants. Pour les personnes intéressées un dossier est à compléter (à télécharger ici) et à envoyer par mail à votre Conseil Départemental de l'Ordre (cdoXX@ordremk.fr, XX = numéro de votre département d'inscription) ou par courrier.

L'aide financière est accordée après examen du votre dossier par le Conseil Départemental Ordinal. Son montant est évalué au cas par cas, selon le contexte et la situation personnelle du demandeur ; ainsi que selon le niveau d'endettement et la somme qui sera demandée.

Toutes les informations sur le site du CNOMK

 

Besoin de plus d'informations sur les mesures de soutien économique ?
Consultez notre blog :

 

 

COVID-19 : DERNIER BULLETIN ÉPIDÉMIOLOGIQUE DE L’ARS ÎLE-DE-FRANCE

Dans ce bulletin de l’ARS IDF du 15 février, vous trouverez l’ensemble des indicateurs utiles au suivi de l’épidémie en Île-de-France. Ceux-ci sont déclinés tant, au niveau régional que détaillés à l’échelon de chaque département, sur la dernière semaine glissante et sur les 2 derniers mois. Vous trouverez également une synthèse des indicateurs de suivi au niveau national, avec un focus sur les régions les plus touchées.

 

 

  Cliquez ici pour consulter l’intégralité du bulletin épidémiologique

 

 

RENFORTS DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

Face à la situation actuelle, les indicateurs de suivi des établissements de santé montrent un débordement de l'offre de soins Covid et non Covid. Ceci touche toutes les régions. Si vous êtes disponible et que vous souhaitez intervenir en renfort, 2 possibilités :

1. S’inscrire sur la plateforme du Ministère de la Santé : Cliquez-ici

    Vous y aurez le choix de vous proposer en renfort régionalement ou nationalement.

2. Adresser un mail à la boîte mail de l’ARS Île-de-France « Renforts-soignants » : ars-idf-covid-renf-soignants@ars.sante.fr

 

 

À LA UNE : VARIANTS, DÉPISTAGE, ISOLEMENT, VACCINATION...

Mise à jour : 09/02/2021
 

VARIANTS ET ÉVOLUTION DE LA STRATÉGIE DE DÉPISTAGE, D'ISOLEMENT ET DE SUIVI

▶ Détection des variants :

  • Tout test positif (antigénique ou PCR) doit désormais faire l’objet d’un criblage pour identification d’un éventuel variant.
     
  • La recommandation d’envoyer vers une RT-PCR toute personne de retour de voyage ou en lien avec une personne ayant voyagé récemment, reste en vigueur.
     

▶ Isolement :

  • Pour les personnes identifiées positives au variant sud-africain ou brésilien :
     
    • La durée d’isolement passe à 10 jours.
       
    • Un nouveau test RT-PCR négatif et l’absence de fièvre depuis de 48 heures sont obligatoires pour la sortie de l’isolement.
       
  • Contacts à risque d’une personne positive à l’un des variants :
     
    • strict respect des mesures barrières et de l’isolement pendant 7 jours.
       
  • « Contact warning » :
     
    • Il s’agit des personnes identifiées contact des contacts à risque.
    • Les personnes « Contact Warning » sont invitées à :

      • Renforcer l’application des mesures barrières et, en présence d’autres personnes, à porter un masque filtrant à plus de 90%.
      • R&eacut